- Belung Magazine
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation OK, I agree No, give me more info

Reflux acides et fibrose pulmonaire idiopathique : en quête de réponses définitives

portret-wuyts-new.png

Il reste difficile à déterminer si les interventions visant à contrôler les reflux acides peuvent influer sur l'évolution de la fibrose pulmonaire. « Aujourd'hui, il est temps de trouver des preuves », déclare le Professeur Wim Wuyts (Hôpital universitaire de Louvain, Belgique), dans un éditorial du European Respiratory Journal.

Le traitement des reflux acides chez les patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) offre-t-il des bénéfices par rapport à la FPI ? Cette question a occupé les chercheurs pendant des années. Le fait est qu'il existe d'importantes preuves épidémiologiques de la prévalence accrue des reflux acides dans la FPI et les autres troubles fibrotiques. Des données cliniques et expérimentales suggèrent également qu'une exposition chronique répétée des voies aériennes inférieures et des alvéoles à l'acide peut contribuer au processus fibrotique dans le poumon. En outre, des données suggèrent qu'une aspiration occulte peut jouer un rôle dans certains cas d'exacerbation aiguë de la FPI. Toutes ces découvertes viennent effectivement étayer l'hypothèse que le traitement des reflux acides peut influencer le comportement de la FPI. Alors pourquoi ne pas démarrer immédiatement le traitement des reflux acides chez les patients atteints de FPI ? 

« Il reste toutefois à établir des preuves de l'efficacité du traitement des reflux acides », explique le Pr. Wuyts. 

Des études qui ont évalué l'effet du traitement anti-acide démontrent des résultats conflictuels. Les anti-acides sont des substances qui neutralisent l'acidité de l'estomac. « Mais ces études sur les anti-acides étaient rétrospectives », ajoute le Pr. Wuyts, « et non randomisées pour le traitement anti-acide ou stratifiées pour les déséquilibres des comorbidités. Seules des études prospectives, randomisées et contrôlées pourront répondre définitivement à la question du traitement anti-acide chez les patients FPI. » Le traitement par anti-acides, comme les inhibiteurs de la pompe à protons et les antagonistes des récepteurs H2, ne supprime par le reflux acide. La correction chirurgicale du reflux acide anormal peut être un traitement approprié pour les patients souffrant de FPI afin de minimiser d'autres attaques du reflux acide sur le poumon.

acid_reflux_visual_belung.jpg

Des découvertes intéressantes sur ce type de traitement ont été rapportées dans la même publication du European Respiratory Journal. Le chercheur Rangu et ses collègues rapportent les résultats d'une étude prouvant que la chirurgie anti-reflux laparoscopique (LARS) est sûre dans un groupe de 27 patients FPI présentant une aggravation des symptômes et une détérioration de la fonction pulmonaire, malgré le traitement anti-acide. La chirurgie laparoscopique est une technique chirurgicale moderne dont les opérations sont réalisées à travers de petites incisions. Aucune exacerbation aiguë de la FPI n'a été observée au cours de la période post-opératoire et aucun décès n'a été rapporté dans les 90 jours qui ont suivi la LARS. En outre, la procédure a contrôlé efficacement le RGO. Une tendance à une stabilisation de la CVF a été observée, bien que le taux de déclin de la CVF pré- et post-LARS n'était pas statistiquement différent.

Cette étude semble être prometteuse, mais le Pr. Wuyts émet plusieurs commentaires critiques à son sujet. Entre autres restrictions, l'étude n'était pas contrôlée et les patients étaient hautement sélectionnés, comme le montrent le jeune âge et la fonction pulmonaire relativement préservée. « Il y a toujours un besoin urgent de mener des essais prospectifs et contrôlés afin de déterminer si le traitement ciblé du RGO, qu'il soit chirurgical ou médical, est utile pour les patients souffrant de FPI », conclut le Pr. Wuyts. 

Références:
Wuyts W and Crestani B. Gastro-oesophageal reflux and idiopathic pulmonary fibrosis: in search of evidence. Eur Respir J 2016; 48: 623–625
Raghu G, Morrow E, Collins BF, et al. Laparoscopic anti-reflux surgery for idiopathic pulmonary fibrosis at a single


disclaimer
BE/OFE-171214a 09/2017