- Belung Magazine
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation OK, I agree No, give me more info

Les antifibrotiques pourraient aider les patients atteints de FPI en attente d'une transplantation pulmonaire

Difficile d'imaginer les difficultés psychologiques que génère l'attente d'un donneur d'organes pour vous sauver la vie, pendant que les aiguilles de l'horloge continuent impitoyablement de tourner. Une étude belge semble offrir un peu d'espoir aux patients atteints de FPI qui sont coincés dans cette situation digne d'un purgatoire. Tandis qu'une transplantation pulmonaire continue de s'appliquer uniquement à quelques patients, bien plus de poumons de donneurs sont nécessaires. Des chercheurs démontrent aujourd'hui que les médicaments antifibrotiques peuvent ralentir la progression de la maladie et combler le délai jusqu'à la transplantation.

La transplantation pulmonaire est un traitement destiné aux patients souffrant de fibrose pulmonaire qui ne répondent plus aux autres traitements. En raison d'un risque élevé d'aggravation de la maladie et de décès, les patients en attente d'une transplantation pulmonaire doivent traverser une période très incertaine et difficile. Bien que les médicaments antifibrotiques parviennent à stabiliser la maladie, ils ne sont pas curatifs et s'accompagnent d'effets secondaires. 

rescue_band_visual_belung.jpg

Afin d'améliorer le traitement des patients atteints de FPI, le Dr. Isabelle Delanote et ses collègues de Louvain, Belgique, ont mené une étude visant à évaluer l'issue des patients atteints de FPI et traités par des médicaments antifibrotiques avant la réalisation d'une transplantation pulmonaire. Les investigateurs n'ont observé aucun effet secondaire majeur consécutif au traitement, même si une perte de poids est survenue durant le traitement antifibrotique. Chose importante, dans l'ensemble, les résultats indiquaient qu'un traitement pré-transplantation par des médicaments antifibrotiques entraînait une stabilisation ou une diminution modérée de la fonction pulmonaire. En outre, les médicaments antifibrotiques n'ont pas été associés à des complications post-opératoires et aucun des patients n'est décédé des suites de la FPI au cours de la première année qui a suivi la transplantation.

Au vu de ces résultats encourageants, les investigateurs concluent que le traitement pré-transplantation des patients souffrant de FPI par des médicaments antifibrotiques semble être sûr et efficace dans le ralentissement de la progression de la maladie. Toutefois, les investigateurs ajoutent que les résultats doivent être confirmés dans le cadre d'une étude de plus grande ampleur, prospective de préférence, afin que des conclusions fermes puissent être tirées.

Référence:
Delanote I, Wuyts WA, Yserbyt J, et al. Safety and efficacy of bridging to lung transplantation with antifibrotic drugs in idiopathic pulmonary fibrosis: a case series. BMC Pulm Med 2016;16(1):156.


disclaimer
BE/OFE-171214a 09/2017